11 06 18

L’histoire d’une réussite se poursuit…

Un jeune chercheur de l’Ortenau, Tobias Stadelmann, a convaincu le jury du concours „International BioGENEius Challenge“ à Boston

Labexchange a soutenu monsieur Stadelmann, dès le début de ses recherches, sous forme d’une maintenance Clean-Bench. Au commencement de l’année déjà, il a gagné le concours pour les jeunes « Jugend forscht » de la région Bade du Sud. La semaine dernière, l’histoire de sa réussite s’est poursuivie… Mardi dernier, Tobias Stadelmann (19), bachelier de Biberach, a convaincu le jury avec son projet de recherche au concours international pour jeunes chercheurs "BioGENEius" à Boston. Il a consacré ses travaux à la polyarthrite rhumatoïde, et notamment à la question de savoir comment ralentir, voire éviter l’apparition de cette maladie à l’aide de brins d’ADN courts, appelés ADNzymes. La recherche dans ce domaine en est encore à ses premiers balbutiements, selon Stadelmann. Il se montre optimiste quant aux résultats de ses travaux, espérant qu’ils seront en mesure d’améliorer la thérapie de cette maladie, à l’avenir. Le jury, composé de professeurs d’universités prestigieuses et de représentants de l’industrie, impressionné par l’approche innovatrice de Stadelmann,  a apprécié à sa juste valeur le projet de ce dernier, jugé comme l’un des meilleurs de la catégorie „Global Healthcare“. Cette « Mention Honorable » a été décernée en la présence de près de 5000 invités, qui s’étaient réunis dans le cadre de BIO2018, la plus grande conférence internationale de biotechnologie du monde, où ils ont manifesté leur enthousiasme pour les idées de ces jeunes participants. En plus de Stadelmann, les 13 meilleurs projets américains étaient représentés à ce concours, et le lauréat d’une compétition canadienne bio, qui avaient notamment profité des ressources pour la recherche en provenance d’universités de grand renom, comme Harvard et autres.  Dans ce contexte, Daniel Heid, chef du laboratoire d’élèves « Life Sciences » et l’un des superviseurs du projet, a constaté : „Il s’agit d’une distinction incroyable pour notre travail, le fait d’avoir pu nous imposer avec un laboratoire d’élèves assez jeune, face à cette forte concurrence.“ C’est auprès de l’association régionale de chercheurs "Forscher/innen für die Region e.V.", que l’élève de Biberach a trouvé le moyen d’exécuter son projet. L’association l’a non  seulement aidé avec son laboratoire et les matériaux nécessaires, mais aussi avec son savoir sur la participation au concours. Tobias Stadelmann a notamment reçu du soutien de l’équipe de Daniel Heid, du Dr. Stephan Elge, de Max Schwendemann et de Michael Jendrusch, qui font partie d’un plus grand groupe de soutien, et entend aider le centre de recherche Xenoplex des élèves de l’Ortenau dans leurs travaux, à l’avenir. Stadelmann, qui travaille maintenant depuis plus de deux ans sur son projet, a reçu de nouvelles responsabilités: au laboratoire de l’école, il a mis en place une zone d’expérimentation sur les cultures de cellules ; il s’occupe d’un projet mené par les élèves, et est co-responsable de la direction administrative du laboratoire depuis quelques semaines. Avec ce succès à Boston, un jeune chercheur de Xenoplex montre une fois de plus que l’Ortenau peut sortir vainqueur d’une compétition internationale, une motivation pour les élèves qui s’intéressent à la réalisation d’un projet de recherche et souhaitent tenter leur chance à des concours nationaux et internationaux.

part-of-labexchange-group